Rivea Project

Produire des maillots de bain éthiques et durables à partir de déchets collectés dans les mers et les océans

Un projet environnemental

Quoi de plus naturel quand on aime la mer que d’avoir envie d’en prendre soin ? Notre engagement en faveur de l’environnement et la préservation des fonds marins se concrétise grâce à notre association avec l’entreprise espagnole Seaqual. Leur credo ? Forte d’un réseau de 400 pêcheurs en Méditerranée, Seaqual collecte les bouteilles en plastique qui gisent sur les plages ou dans les fonds marins et les revalorise en les transformant en fibre de polyester. Un modèle économique vertueux qui nous permet de créer des maillots de bain en adéquation avec nos valeurs et notre volonté d’être acteur d’un vrai changement.

Créer et dépolluer les océans, un projet deux en un

Seaqual à vu le jour en partant d’un constat : on estime que 12 millions de tonnes de détritus finissent chaque année dans la mer et, si rien ne change d’ici 2025, on trouvera dans nos mers et océans une tonne de déchets plastique pour trois tonnes de poissons. La création de Seaqual est aussi née d’une volonté : celle de soutenir la communauté des pêcheurs barcelonais confrontés à l’invasion croissante de détritus dans leurs filets, plus encore en cas d’intempéries. Face à cette situation, l’entreprise espagnole a entrepris un vaste programme de nettoyage visant à collecter les déchets dans les fonds marins et en surface, sur les plages et dans les estuaires. Une fois triés et nettoyés, les déchets plastique sont ensuite recyclés dans des infrastructures approuvées par Seaqual Initiative avant d’être transformés en fibre textile permettant de confectionner de nouveaux produits, beaux et durables.

Rivea + Seaqual = From the sea for the sea !

Avec quelque 600 tonnes de déchets collectés dans nos océans et 99 tonnes de déchets transformés en plastique marin recyclé, Seaqual agit concrètement dans la lutte contre la pollution plastique. Une initiative éco-responsable qui s’appuie sur un modèle économique plus vertueux et se traduit, étape par étape, par la création innovante d’un textile 100% post-consommation.

Les étapes

La collecte

La collecte des déchets est une vaste entreprise. Pour avancer, l’entreprise fait appel à un réseau de 400 pêcheurs qui récupèrent les déchets dans les fonds marins. Seaqual s’appuie également sur des initiatives individuelles, des ONG et des entreprises qui contribuent, chacune à leur échelle, à nettoyer les plages, les mers et les océans.

Le tri

Une fois collectés, les détritus sont tout d’abord triés. Les plastiques sont séparés du reste des déchets avant d’être nettoyés et découpés en petits flocons.

La transformation

Les flocons sont ensuite transformés en granulés de plastique marin recyclé avant d’être fondus en fils. Ces derniers sont filés afin d’obtenir une fibre textile de grande qualité offrant les mêmes propriétés qu’un polyester classique.

La conception de nos maillots de bain

Sur la base de nos designs, le tissu Seaqual est imprimé par la technique de sublimation avant d’être découpé. Vient ensuite la confection de nos maillots de bain, réalisée au nord du Portugal grâce au savoir-faire de nos partenaires.

Rivea soutient oceaneye

Nous ne nous contentons pas de produire un maillot de bain 100% écoresponsable. Nous soutenons des projets qui nous tiennent à cœur. Pour chaque maillot de bain vendu, nous reversons 1 CHF à l’association Oceaneye.

Fondée en 2010 à Genève, Oceaneye est une association à but non lucratif engagée dans la lutte contre la pollution plastique. Ses objectifs ? Informer et sensibiliser le grand public aux enjeux environnementaux et contribuer à la recherche scientifique en menant des campagnes de collecte et d’analyse d’échantillons d’eau de surface des océans. A travers sa démarche à la fois didactique et scientifique, Oceaneye a l’ambition d’inciter les autorités publiques et les milieux économiques à mettre en œuvre les moyens d’action nécessaires pour limiter les dégâts de la pollution plastique. Pour soutenir ces actions, Rivea s’engage à reverser 1 CHF à l’association pour chaque maillot de bain vendu.

Plus d’infos sur Oceaneye : www.oceaneye.ch